Dominique Risi
Kinésiologie à Nice
 
Dominique Risi, kinésiologie à Nice

Questions-Réponses

Questions fréquentes

Toutes les réponses à vos questions

Quels problèmes traite la kinésiologie ?

La kinésiologie permet d’aborder beaucoup de thèmes. Son approche  étant à la fois globale (physique, émotionnelle, mentale, énergétique) et parfaitement individualisée, elle permet d’explorer toutes sortes de problèmes. Le test musculaire permet d’établir rapidement une « cartographie » très précise des disfonctionnements et de déterminer quelles sont les solutions possibles.


Il s’agit  le plus souvent de stimuler, « réveiller »  toute la richesse des ressources naturelles de la personne.  C’est pour cela qu’on dénomme parfois le  kinésiologue  un « facilitateur ».


Bien évidemment, La kinésiologie ne remplacera pas une intervention chirurgicale.  Mais elle pourra avoir une utilité avant, dans la préparation (ressources énergétiques, équilibre psycho-émotionnel…) et/ou après dans l’aide au rétablissement (capacité de récupération, stress de l’opération…).


Il en est de même lorsqu’un traitement médical est nécessaire. Mais la kinésiologie aura son utilité pour aider l’organisme à récupérer sur des traitements à long terme dont les effets secondaires peuvent perturber l’équilibre de la personne.


Voici une liste alphabétique non exhaustive des problèmes abordés par la kinésiologie : agitation et troubles du comportement, allergies, anxiété, choix, confiance en soi, couple, crises de panique, dépendances, dépression, douleurs, école, fatigue, migraines, nutrition, orientation de vie, peau, pensées obsessionnelles, peurs, phobies, poids, sexualité, sommeil, sport, stress, tabac, traumas anciens ou récents…

Peut-on tout savoir avec le test musculaire ?

Même si les possibilités du test musculaire sont immenses, il est utilisé dans un  cadre précis, afin d’éviter des dérives.


Prenons un exemple : si une femme enceinte  veut savoir si elle attend   un garçon ou une fille, la réponse que lui fera le kinésiologue sera centrée sur cette idée : « le test musculaire n’est pas utilisable pour répondre à cette question, mais il est possible de savoir quel stress se cache derrière le fait d’avoir une fille ou un garçon et d’en abaisser le niveau ».


Autre exemple « Est-ce que j’ai un cancer ? ». La kinésiologie ne fait pas de diagnostic . Mais nous pourrions travailler sur le stress que contient cette question d’avoir un cancer.
Le test musculaire n’est pas utilisable pour faire un diagnostic et pas davantage pour prévoir le futur, faire de la voyance etc… Il est surtout utilisé pour trouver ce qui permet d’aller mieux !

Le test musculaire fonctionne-t-il comme un détecteur de mensonges ?

L’idée même du détecteur de mensonge , un outil oppressif et intrusif, est à l’opposé de l’approche de la kinésiologie qui est une méthode douce, respectueuse de l’écologie de la personne. Rien ne peut se faire sans l’autorisation de la personne et c’est toujours la première question que pose le kinésiologue avec le test musculaire quand il entame une séance : il demande s’il a l’autorisation ou pas maintenant de travailler avec cette personne et maintenant de travailler ou pas sur ce thème…


Le test musculaire permet d’accéder à  des informations qui sont à la source  d’un problème  auquel la personne n’avait pas forcément pensé consciemment. Souvent parce que ce sont des informations en lien avec des situations passées que la personne a oubliées ou occultées. Ce sont des informations liées plutôt à la mémoire du corps.

Est-ce que la kinésiologie est une psychothérapie ?

La kinésiologie n’est pas une psychothérapie : elle n’a rien à voir avec la psychanalyse, ou une autre approche thérapeutique verbale. Cependant, selon la problématique de la personne, le test musculaire peut donner des informations en relation avec  le domaine psychologique.
Une des spécificités de la kinésiologie, c’est d’être orientée vers les solutions (comment on sort du problème) plutôt que vers le pourquoi nous pataugeons dans ce problème depuis si longtemps. La prise de conscience, bien que satisfaisante pour le mental, souvent hypertrophié dans notre culture, n’est pas suffisante pour mettre en place le changement. Bien souvent la résolution du problème se fait sans passer par le mental.
Pour la kinésiologie, la façon d’aborder l’inconscient est plus proche de celle de Milton H. Erickson que de celle de Sigmund Freud. Elle aide à des changements d’être, de regard sur les évènements vécus, de croyances sur soi-même.


D’autre part les problèmes humains sont souvent  intriqués sur différents plans : des symptômes physiques  ont  une origine émotionnelle / psychologique qui a perturbé aussi le plan énergétique… Des symptômes  physiques affectent bien souvent aussi le niveau émotionnel (la douleur, les incapacités que cela engendre,  la certitude d’aller mieux ou pas)… Tous les schémas sont possibles. C’est précisément ce qui a conduit la kinésiologie à construire un modèle global : le Modèle Universel de Santé.


Il n’y a  de toute façon aucune incompatibilité entre la kinésiologie et une psychothérapie. Elle se complète pour aller dans le sens du mieux-être de la personne.

Existe-t-il beaucoup de différences entre les diverses branches de la kinésiologie ?

Il existe bien des différences, c’est la richesse de ce qu’elles apportent, mais toutes utilisent le test musculaire. Au début de la kinésiologie, dans les années soixante, du fait des chiropracteurs qui l’on crée, l’orientation était très structurelle, physique, mais peu à peu, des orientations moins denses ont été prises, à travers l’émotionnel et le psychologique.
Certains kinésiologues privilégient plutôt l’aspect physique et structurel. D’autres l’aspect émotionnel ou énergétique. Ce sont  leurs formations ,  leur sensibilité et  leur  parcours de vie  qui vont apporter des nuances dans les séances. Le plus important est de trouver la personne avec qui vous vous sentez bien et en confiance. Faites-vous confiance !

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.